Pannes moteur sur votre yamaha blasteur

 notre site a changer d'adresse rendez vous sur

 

 ---->   http://pagesperso-orange.fr/yamahablaster   <----

Pannes moteur

 

Grippage du piston (serrage)

 Le moteur 2 temps est très sensible au grippage de piston du fait de sa conception. La présence de lumières engendre des déformations du cylindre pour dilatations différentielles qui varient avec les conditions d’utilisation.

Contact direct métal-métal dû à une charge locale dans des conditions de lubrification insuffisante. La rupture du film d’huile se produit surtout en phase :

-         fonctionnement à trop forte charge pendant le rodage

-         fonctionnement à grande vitesse moteur avec gaz coupés (frein moteur en longue descente)

-         surchauffe lors d’une montée abrupte

-         un mélange trop pauvre

-         un carburant mal adapté

Grippage du piston par diminution de jeu piston-chemise du fait de l’accumulation de dépôts de carbone ou présence de corps étrangés (particules de métal, sable…)

 Gommage de la segmentation 

Le gommage du segment dans sa gorge est causé par l’accumulation de carbone dans la gorge soit par un rayage de la couronne ou de la jupe du piston qui peut « pincer » localement un segment. L’encrassement des gorges en haut du piston limite la flexibilité des segments (gommage) et crée un défaut d’alimentation en huile localement. Le frottement des segments contre la chemise arrache des particules métalliques, provoque un rayage adhésif du segment allant jusqu’au serrage en conditions extrêmes.

 Encrassement de l’échappement 

Des émissions grasses sont évacuées de la chambre de combustion vers le système d’échappement. En contact avec des pièces froides elles se déposent et réduisent le volume du circuit d’émission des gaz. Une perte de puissance du moteur considérable en est la conséquence.

Les influences principales sur la propreté de l’échappement sont :

-         teneur en huile dans le mélange

-         nature de l’huile

-         viscosité des bases utilisées

-         température de l’échappement lui-même